New to Busy?

Conférence débat 2018-05-22

2 comments

orlandumike
60
last yearSteemit8 min read

Cette conférence organisée par COSPOL (Comité Science Politique Lausanne) et Attac avec un petit apero pour discuter après. 57 personnes sont venues assiter à ce débat ce qui a fait salle comble.

Conférenciers

  • François Allisson : Maître d’enseignement et de recherche, Institut d’études politiques, historiques et internationales, UNIL
  • Jean-Marc Heim : Membre du comité de l’initiative Monnaie pleine
  • Christian Gomez : Ex-directeur d’une grande banque, membre conseil scientifique de Monnaie pleine
  • Olivier Français : Conseiller aux Etats PLR vaudois et ingénieur

Historique de la création monétaire

François Allisson nous explique que la monnaie a débuté avec l'échange de métaux ayant une valeur intrinsèque. Par la suite, la monnaie fiduciaire fut créée d'abord sous forme de pièces puis sous forme de billets n'ayant plus un équivalent de valeur dans le médium lui-même. Puis la monnaie scripturale fut créée. Elle ne consiste qu'en une écriture comptable et maintenant électronique de passifs et d'actifs.

Aujour'dhui cette monnaie scripturale représente 90% de la masse monétaire. Contrairement à la croyance populaire qui veut que les crédits soient accordés à partir des économies des épargnants, la monnaie est créée par les crédits, donc les prêts accordés par les banques aux emprunteurs (particuliers ou entreprises) grâce à la création monétaire Ex-Nihilo.

Aujourd'hui, les banques ont donc le pouvoir d'ajuster les comptes et les bilans avec des écritures comptables leur permettant de créer la masse monétaire qu'ils désirent parfois pour manipuler les marchés financiers. Ils ont également la responsabilité d'évaluer les risques et de décider quels projets d'entreprise ou emprunts des particuliers paraissent solvables. Ils doivent effectivement couvrir leurs frais opérationnels (salaires, avocats, notaires, loyers, ...) et certaines banques de petites envergures réussissent très bien et à être rentables sans l'outil de création monétaire.

Clarifications par Christian Gomez

M. Gomez

M. Gomez a ajouté quelques clarifications sur les dépôts à vue, la duplication de la monnaie et une emphase sur la création ExNihilo. Il nous a également donné quelques notions d'histoire sur les fondements de l'idée Monnaie Pleine à travers les âges jusqu'à plus récemment avec Maurice Allais, prix Nobel de l'économie.

Présentation de l'initiative Monnaie Pleine

Jean-Marc Heim nous présente les points essentiels de l'initiative. En premier lieu, il a abordé les diverses supercheries des banques comme les promesses de paiement et les obligations de sauvetage des banques. Par la suite, M. Heim a résumé les points concrets essentiels de l'initiative :

  • Le Francs Suisse, sous toutes ses formes, sera créé uniquement par la BNS
  • Les banques commerciales ne pourront plus réaliser de création monétaire
  • Redistribution de la rente monétaire (revenus de la création monétaire)

Contre arguments de M. Français

Selon lui, l'initiative Monnaie Pleine est une remise en cause du système actuel et c'est une invention jamais testée. Il mentionne que dans la tête des gens une banque implique la sécurité et que leur gestion est efficace et fonctionne bien pour les achats immobiliers. Ces banques sont également très compétentes pour évaluer le contexte local dans lequel elles évoluent et qu'elles sont les mieux placées pour évaluer les risques. De plus, en tant que politicien, il met en garde une modification de la Constitution qui pourrait attaquer la liberté financière de l'économie Suisse.

Il mentionne également que les gains de la BNS ne sont pas toujours stables et qu'une baisse significative des redistributions aux Cantons et à la Confédération a un grand impact sur les ressources à disposition pour les différents projets de société. Aussi il se questionne sur l'indépendance de la BNS et a peur d'une étatisation des la Monnaie qui serait contre la liberté économique.

M. Français mentionne la crise bancaire de 2008 et le sauvetage de UBS qui a rapporté des bénéfices (intérêts de prêt de sauvetage). Aussi selon lui, les pays avoisinants pourraient être jaloux d'un système trop différents.

Explication de la transition monétaire

Christian Gomez nous explique les détails techniques du choix qu'aurons les suisses :

  • Préserver leur compte Casino (compte d'investissement) qui seront risqués mais potentiellement rentables
  • Choisir un compte coffre fort qui sera garanti à 100%, mais n'apportera pas d'intérêts

Suite à des faussetés dites par M. François, M. Gomez est littéralement monté sur ses grands chevaux en mettant son poing sur la table en disant "Mais c'est faux". S'est suivie un échange assez animé au sujet du concept de centralisation de la Monnaie et d'étatisation de la monnaie. M. Gomez soutient que les banques resterons la référence en terme d'octroie du crédit et qu'il n'est nullement question d'avoir une seule banque centralisé, seule la taille de la masse monétaire sera gérée de façon centralisée, puis l'attribution des crédit restera décentralisée.

Périodes de questions

Questions Image de Pixabay

Peu de questions ont pu être posées suites aux longues explications techniques et l'échange animé entre M. Gomez et M. Français.

Questions

  • Avons-nous vraiment la liberté d'être propriétaire dans une économie d'élite où l'achat d'une propriété est hors d'atteinte aux simples travailleurs?
  • Quelles sont les différences entre les monnaies, les crédits et autres concepts?

Opinion

Globalement positif

Il semble que plusieurs étudiants sont d'accord avec l'initiative et le fait que le système monétaire actuel a des lacunes. Je pense, mais cela est mon impression, qu'il ne se sont pas laissé berner par les faussetés mentionnées par M. Français.

Trop technique

Je pense que les interventions de M. Heim étaient excellentes, par contre, M. Gomez est, selon moi, entré beaucoup trop dans les détails avec certe une passion très louable, mais quelques difficultés d'élocution et une multitude de détails et références historiques qui ont fait perdre le fil de toute cette complexité à plusieurs étudiants. La meilleure preuve de cela est la deuxième question qui montre une incompréhension de la différence entre le crédit et la monnaie.

Fausseté par la naïveté

Mon impression est que M. Français est de bonne foi et a parlé de son ressenti et des arguments qu'il a entendu des personnes à qui il fait confiance.

Par contre voici la liste des affirmations erronnées qu'il a fait :
Le système n'a jamais été testé
Les pièces et les billets sont de la Monnaie Pleine. De plus, les banques et les pays n'acceptent pas de transiger avec autre chose que de la Monnaie Pleine entre eux.

Monnaie pleine serait une atteinte à la liberté économique et à l'indépendance de la BNS
L'indépendance de la BNS sera renforcée (car elle a déjà des revenus à distribuer et est déjà tenue constitutionnellement à une indépendance des politiques) avec l'initiative Monnaie Pleine. Je vous laisse relire le texte de l'initiative.
Quant à une potentielle atteinte à une liberté économique, l'économie suisse sera-elle plus libre avec :

  • Un contrôle privé décentralisé des banques commertiales ?
    • Tenues par l'intérêt de leur actionnaires

OU

  • Une création monétaire centralisé répondant aux besoins réels de l'économie ?
    • Par un organisme indépendant tenu par l'intérêt de la stabilité de l'économie par la Constitution

Le sauvetage de UBS a été rentable
Si vous incluez les externalités comme le fait que UBS n'a pas payé ses impôts pendant des années, le bilan est négatif.
Sans compter qu'UBS a utilisé la création monétaire pour payer cet emprunt et les intérêts de son sauvetage. UBS a donc utilisé un droit illégitime sur la rente monétaire appartenant au peuple Suisse pour rembourser le peuple Suisse. Donc considérer que c'est rentable de se faire rembourser avec son propre argent est assez fort.

Publications reliées

Conférence du 21 Avril

Principales publications

PolitiqueSteemSantéPrésentation

Nouveau sur Steem?

Pour les nouveaux membres ou ceux qui ne sont pas encore sur Steem :

@ Steem ???@ Valeurs@ Steem Québec@ Comprendre

Steemians : Vos votes, commentaires et partages sont très appréciés.
SteemActivities

Comments

Sort byBest