Pourquoi je fais des cordes, photos et vidéos ?

3 comments

lacher-prise
45
9 months agoBusy7 min read
Nous réalisions des cordes entre nous, en couple et ne nous sommes pas rencontrés tout à fait par hasard : nous avons des goût communs. Ceux-là, entre autres.

2016-06-25_15-47-42_Laurent_0041.jpg

Pour les photos, les vidéos; c’est une idée de Laurent qui avait déjà sa chaîne Ataraxie et Satori.

2017-03-28_11-52-09_Laurent_0010.jpg

Personnellement, au départ : eh bien je trouve plutôt cool d’être modèle. C’est le genre d’idée dont j’ai pu avoir envie, il y a très longtemps. Le type de fantasme (au sens idée pour laquelle je ne mets rien en œuvre pour qu’elle se produise) qui ne va jamais se réaliser. 😃

Et puis, un jour, j’ai un compagnon qui a envie de cela. Sans que je lui aie jamais demandé : trop classe ! image

Ensuite, je « faisais de la photo » en amateur même pas éclairé. 📷

J’aime ça. J’aime faire des photos, les partager. J’aime me rêver photographe, artiste…

Et j’aime être « avec les gens qui font » ; quitte à ne pas être LA personne qui réalise. Cela me va très bien.

Et parfois, je suis « prête à tout » pour une photo. Du genre, m’approcher d’araignées alors que j’en ai peur. Ou bien, alors que je suis du genre très prudente, me risquer au bord un pont pas très sûr. Là, je suis sur la photo, ou sur les vidéos. Et je peux participer à dire : « ah tient : et si on faisait ça comme ci ou comme ça ». Et parfois l’idée, trop complexe, reste à l’état d’ébauche.

Donc voilà : j’aime la photo, j’aime en faire et j’aime être dessus. Donc c’est cool.

Ici, en l’occurrence, je fais ça avec mon amoureux. Donc c’est doublement cool.

Voire triplement, quadruplement….

Je fais le modèle :

2016-09-13_14-53-25_Laurent_0195.jpg

Je participe aux idées. Je passe du temps avec mon compagnon, nous réalisons une activité commune ; que nous avons tout les deux envie de faire… et là-dessus nous créons de nouveaux projets communs, envies ; ce qui, de plus, est bon pour notre couple.

Accessoirement nous remplissons nos réservoirs d’amour : par le langage du toucher et les moments de qualité. Pour qui ça intéresse voir le livre : les 5 langages de l’amour.

2016-07-03_00-41-26_Laurent_0102.jpg

C’est tout bénef.

Donc y’a les cordes, ce qui est une activité commune. Que nous réalisions déjà.

Puis je me retrouve modèle.

C’est un ensemble. Ne faire que des cordes, juste pour nous, serait moins riche pour moi.

Là je multiplie les plaisirs…

Et bien sûr, une fois dépassées les quelques photos, les premières vidéos…

Il y a le partage, les échanges, les retours.

Quelques personnes aimant ce que nous réalisons, et ça, c’est le pied.

Quelques personnes ayant envie de nous voir réaliser des cordes en réel. C’est génial. D’autres souhaitant en faire avec nous, ou à côté de nous… Tout ça j’aime !

De même que les discussions allant avec : ça parle de cuisine, de permaculture, d’informatique, de liberté, de tolérance, de refaire le monde, de relations… de la vie, des soucis, des joies, des peines…

Oui, oui : tout ça !

Derrière les gens qui pratiquent les cordes, il y a, tenez-vous bien : des humains !

Des humains avec toute leur diversité.

👧🏿 👨 👨🏻 👨🏼 👨🏽 👨🏾 👨🏿 👩 👩🏻 👩🏼 👩🏽 👩🏾 👩🏿 👴 👴🏻 👴🏼 👴🏽 👴🏾 👴🏿 👵 👵🏻 👵🏼

Et puis, pour revenir à nous Laurent et Valérie, des idées, des projets qui se profilent. De nouvelles envies, à chaque fois.

Et même si nous avons pour l’instant pas réalisé les collaborations prévues ; qu’elles soient prévues, je trouve déjà ça agréable en soi. Vous savez : un truc qui ressemble à de l’espoir, à du désir… à de l’en-vie.

Bien sûr nous pourrions participer (et nous allons) à des jams ou soirées amicales où des personnes «s’entraînent » font des cordes simplement pour les faire ensemble, se montrer des trucs et astuces, passer un bon moment, créer du lien…

2017-01-22_09-07-42_Laurent_0119.jpg

Le fait que nous réalisions nos photos et vidéos, pour moi, ça rajoute encore du sel à tout ça. C’est très personnel. Il se peut que ce qui me nourrit ne vous parle pas.

Et parfois, aussi, des gens viennent vers nous, on envie de nous approcher justement parce que nous faisons ça. Je n’arrive pas à l’expliquer mais ça fait une différence.

Donc les photos, les vidéos, c’est pour tout ça :

le goût de la photo en elle-même, puis pour être modèle.

Le fait de passer du temps ensemble, en couple.

Le fait que cela nous crée des projets communs.

Le fait que cela crée du lien, du partage et potentiellement des projets avec d’autres personnes.

👧🏿 👨 👨🏻 👨🏼 👨🏽 👨🏾 👨🏿 👩 👩🏻 👩🏼 👩🏽 👩🏾 👩🏿 👴 👴🏻 👴🏼 👴🏽 👴🏾 👴🏿 👵 👵🏻 👵🏼

Après, oui bien sûr, ça fait deux ans qu’on bosse dessus. 🗓

C’est du travail. Ça ne se fait pas tout seul.

Donc oui, en ce qui me concerne : avec l’envie d’évolution (et les galères) aussi, vient l’envie de nouvelles opportunités ; dont j’ignore si elles arriveront ou non… Parce que la vie, ben oui, faut pouvoir assurer : ne serait-ce que pour acheter du matériel pour travailler, pouvoir se payer des cours ou simplement nos déplacements pour aller voir les gens.
Si un peu d’argent rentrait je ne cracherai pas dessus…

Et non : je n’ai rien mis en place pour en faire entrer !
Donc si ça ne rentre pas ; c’est pas grave : nous avons d’autres projets « plus constructifs », je veux dire pouvant amener des ressources « financières » (ou équivalentes) pour assurer le quotidien.

Donc tout ça, c’est ce qui concerne les photos, les vidéos…

Et justement, en parlant de vidéos : nous commençons des formats parlés… 🎤

Et là : Arggggssss, c’est nettement plus difficile pour moi !

Tant que je suis dans les cordes : je suis bien, ça va tout seul.

Mais parler devant la caméra (et pour dire quoi ?) Là c’est nettement plus difficile.
image

Je suis mal à l’aise devant la caméra. Je ne sais pas faire ça. Je n’aime pas mon image, je n’aime pas ma voix, je n’aime pas ma façon de parler. J’oublie mon texte, je n’y arrive pas… Et, accessoirement, je pense que j’ai la trouille. (Pour tout arranger, la dernière vidéo est montée : j’ai les cheveux devant les yeux… La prochaine fois je me paie le coiffeur Avant. Parce que je n’aime pas du tout le résultat).
image

CEPENDANT, il nous paraît important d’évoluer en communication vidéo. Et je suis en accord avec ça.

Déjà parce qu’il y a certaines choses que je pourrais difficilement partager autrement que par la parole…
Après, y’a l’écrit. Mais qui va lire ? Même si, là, j’y viens. Merci Steemit/Busy. ✒ 🖍 📝

Donc pour partager d’autres choses concernant le Shibari que des vidéos, des photos : une façon de voir, de penser.

Pour l’exercice, aussi : je vais forcément apprendre plein de choses.

2017-06-23_18-43-42_Laurent_0175.jpg

Et surtout, encore : pour le partage. Car c’est sur les vidéos parlées que nous avons le plus de retours/échange/communication.

Alors, je suis bien plus à l’aise pour discuter en réel ; même si je peux, parfois, paraître timide au premier abord. Souvent, quand j’ai la possibilité de discuter avec qui en a envie ; ça marche plutôt bien. Et j’ai plaisir à créer du lien. Les liens ; même lorsqu’ils doivent être fugaces ; ça me va. Le monde est vaste. Certains liens deviendront solides, d’autres se déferont aussi vite. Et c’est aussi bien pour moi. Ce sont toujours de bons moments.

Et finalement, les cordes, à notre tout petit niveau. Cela m’a apporté, m’apporte, plein de choses que je n’aurais pas imaginé vivre. Et mon tout petit niveau, mes toutes petites expériences me conviennent très bien.

Comments

Sort byBest