Des cordes et des êtres humains.

1 comment

lacher-prise
45
8 months agoBusy11 min read

Bonjour, bonsoir,

ATTENTION NOUS ALLONS DEPASSER LES 144 Caractères :


Il y a actuellement un « soucis » en ce qui concerne les cordes.

Nous n’ avons pas la télé, on suit pas les journaux ni médias et on ne suit pas
les réseaux sociaux.
Nous sommes loin du stress et autres choses qui se colportent : vraies ou
fausses.


Nous ne donnons pas notre avis pour parler de Place des Cordes ni « sur » PdC.
Nous donnons notre avis en ce qui concerne le Shibari, le Kinbaku ; les cordes.
Pour apporter notre soutien au staff qui traverse cette crise.

Nous avons conscience que ça peut paraître étrange ;
Nous ne sommes NI pour l’un NI pour l’autre.
Nous sommes POUR les cordes et les êtres humains. (Mis en cause ou plaignants.)

Nous n’allons pas parler « du » scandale ; la personne incriminée, il s’agit de
Cyril membre fondateur de PdC qui est mis en cause.
Ni des personnes qui se plaignent.
Et nous apportons tout notre soutien au staff qui traverse cette crise.



Nous en avons déjà parlé dans notre FAQ concernant les « incidents » :

Voici ce que nous souhaitons dire :

La presse les médias s’ils s’en mèlent risquent de « BUZZ-feeder » cette
affaire.
Et voici ce qui serait publié : Des nanas attachées se font violer en bande
organisée.

Nous ne suivons pas les cancans et nous ne sommes au courant de pas grand-chose d’autre que des « on raconte ».
Dans tous les cas se sont les « cordes » qui vont en pâtir, notre pratique
Et c’est PdC qui va prendre la première salve.
Si la presse s'en empare c'est pas uniquement Cyril et la Place des Cordes :
NOUS TOUS nous allons en subir les conséquences, on va tous s'en prendre plein la g...




Les personnes qui se plaignent ; nous leur apportons notre attention, elles souhaitent être « entendues » comprises, écoutées.

Nous apportons tout notre soutien et nos pensées au staff ; ça va être dur, difficile et pénible ; carrément pas agréable.

Et pour Cyril qui est mis en cause ; pour son travail, ses efforts et ce qu’il a fait pour les cordes, leur popularisation et leur vulgarisation ; notre gratitude et respect.


Est-ce que la question du #Polyamour sera écartée des discutions ?

Place des Cordes est un endroit sympa chaleureux accueillant et bienveillant.
C’est aussi un endroit où le « #polyamour» est la norme.

Il est « normal » / normé d’être polyamoureux à PdC
Et il n’y a pas beaucoup de Staffeurs qui pourront affirmer ni le contraire ni qu’ils ne sont pas eux même.

S’il faut « confondre » et mal interpréter le « polyamour » il sera confondu avec libertinage, infidélité, polygamie et échangisme
( source Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Polyamour#Définition )

  • On ne « juge » pas on dit : « C’est comme cela que les gens en général /
    extérieur vont l’interpréter
    . »



Considérer les modèles / plaignants comme des bouts de bois sans émotions
Est aussi ridicule que de considérer les encordeurs comme des robots dénués de sentiments.

Les modèles ne sont pas en plastique et les encordeurs ne sont pas des automates.

Si vous excluez les sentiments, les émotions et les erreurs humaines il va être difficile d’avoir un débat un peu plus constructif que celui d’une cour de récré d’école maternelle.
Nous sommes entre adultes ou pas ?

Forcément dans un environnement ou l’amour « libre » ou la « sexualité libérée » sont la norme bien évidement que cela va générer des sentiments, des émotions …

Ou bien on met un mouchoir dessus et on affirme haut et fort « mais ça n’a rien à voir » comme seul argument,
Ou on accepte avec toute sa difficulté par admettre que cette alchimie n’y est pas pour rien du tout.

Quand « on » = traduction ; « tous »/ ‘très beaucoup’ des pratiquants à PdC …
… quand la « norme » est de s’embrasser, de se câliner d’avoir des sentiments amoureux et/ou des pratiques sexuelles hétéroclites…
Quand il s’agit de la norme forcément cette « norme » microscopique ne représente pas la « norme » du reste de Paris ni du reste de la France et au-delà…

Plus de 95 % de la population Française N’EST PAS « polyamoureux » ne comprennent pas et vont faire des amalgames ; c’est aux polyamoureux de l’expliquer.

Le « consentement » dans des relations polyamoureuses n’a absolument rien à voir avec le consentement pour le reste de la population Française.

Ce qui est – factuellement – du ‘consentement’ dans une relation Polyamoureuse ne l’est pas en dehors.

La « tacticité » de l’accord ou la subtilité de « l’acceptation » ne rentrent pas dans la norme : normative de la population Française.

Forcément il y a des incidents de MAL – COMPREHENSION.

Ce qui « semble » évident pour l’un, ne l’est pas pour l’autre.

Combien de couple « classiques » peuvent dire :
« C’est évident : j’ai laissé les affaires sur les marches de l’escalier pour les monter »
et l’autre de répondre :
« Je croyais que tu les avais laissées pour les ranger en bas »

6vs9.png

Question de point de vue et de perspectives.

Nous vous faisons part d’expériences personnelles :

Si vous vous reconnaissez là-dedans, c’est NOTRE « cas particulier » pas une généralité.

-- Nous étions à PdC, dans une discussion, sur le ton de l’humour et détendu de la plaisanterie,
Un modèle raconte : elle demande à son encordeur de ne pas faire un truc. ( nous restons vague sur la pratique et la raison).
Et l’encordeur l’a fait quand même : il s’agit bien d’un encordeur PdC et ce n’était pas Cyril.
L’anecdote nous est racontée sur le ton de l’humour, le second degré, malgré tout la demande à l’encordeur était claire et sans ambiguïté,
Si vous le sortez du contexte : Le modèle a explicitement demandé quelque chose que l’encordeur a intentionnellement pas respecté.

Ils ont continué tous les deux à se voir à continuer de faire des cordes.

Cette « attitude » n’est pas exceptionnelle ; elle est une forme de « norme ».
Cette anecdote est un peu plus qu’un cas particulier isolé.

Pourtant les deux sont amis ( ou plus ), imaginez comment ça peut déraper si la relation est moins complice.

-- Nous deux ; personnellement ça nous arrive aussi.
Si quelqu’un assiste à une séance il peut arriver que Valérie dise : « non, non » … et ce ‘méchant’ de Laurent le fait « quand même ».
Nous sommes en couple, nous sommes amoureux et nous sommes toujours ensemble.

Pour une personne extérieure ; ‘elle a dit non il l’a fait quand même’.
Cette personne étrangère a « raison » ET elle est légitime pour se plaindre.
Est-elle « légitime » pour s’en plaindre aux prés d’autres personnes, le répéter et le raconter ?
Elle peut avoir de l’empathie, être touchée par la « prestation » et être affectée par ce qu’elle a vu et « vécu par procuration ».
ET POURTANT la personne extérieure qui se plaint n’a pas « vécu » elle-même ces cordes.
Elle n’est pas dans nos cordes, elle n’est pas dans notre relation et il lui est permis de se « plaindre » que l’encordeur n’a pas respecté, écouté, tenu compte de son modèle…
Ca à l’air d’être factuel et ça semble exact… tant que vous vous autorisez à exclure le FACTEUR HUMAIN, notre complicité et nos liens affectifs et pas seulement les liens en Jute…

La vérité est subjective ; elle appartient à chacun.
Nos sentiments sont personnels et ils sont confrontés à l’exactitude des faits et du monde réel.

point-de-vue-difference-perspective.jpg

Ces « incidents » auraient pu arriver SANS / en dehors des cordes.
C’est une histoire de sentiments, d’écoute ou absence d’écoute, d’émotions et de liens affectifs de liens en ‘fibre naturelle à base d’empathie’.
C'est pas une histoire de « Shibari » ; les cordes n’y sont pour rien.


Notre intime conviction est qu’il s’agit d’un manquement de communication avéré.
Et pas du tout un ‘incident’ de Cordes et de « tripotage ».
Là-dessous il y a pleins de sentiments, d’émotions, de « non-dits », de tacticité ou pas.

Les faits reprochés sont importants et ils ne sont pas graves.
Avec ou sans « mauvaise intention » Cyril ‘a merdé’, il n’a pas écouté ET il semble pas qu’il ait acte sexuel de viol !
Ça ne retire en rien les sentiments des personnes qui se plaignent.
ET ça ne retire rien au boulot effectué,
Sans Cyril ni son travail, les personnes qui viennent se plaindre aujourd’hui n’auraient certainement pas connu les cordes.

C’est LES DEUX … c’est pas l’un « ou » l’autre !!

Nous pensons qu’il existe des solutions non destructrices pour les cordes en
général et PdC en particulier.
Et nous pensons qu’il est possible de « réparer » ou d’apaiser les personnes
qui se plaignent.

Nous souhaitons que l’affaire n’arrive pas jusque dans les médias qui vont
s’empresser de la déformer, la transformer et l’amplifier.

. Aux personnes qui se plaignent existe-t-il un moyen pour trouver ensemble de
quoi vous faire comprendre et entendre ?
Expliquez : quel est le souci ?
Qu’est-ce que vous attendez ?
Qu’est-ce que vous voulez ou ne voulez plus ?

. Cyril est le responsable de PdC et le « rendre » responsable de l’attitude
générale et des individus…ce qu’on veut dire par là est :
Exclure Cyril cela permettra-t-il à chacun des pratiquants (staffeurs inclus) de changer dès à présent leur propre attitude vis-à-vis de gens qui n’ont pas le même rapport que eux avec le corps, l’amour et la sexualité ?


Comme nous l’avons écrit au-dessus sur le respect du « non » : mais je le fais quand même !?
Il ne s’agit pas que de Cyril, grand nombre de Staffeurs, de participants et de réguliers ont cette pratique et attitude à laquelle le groupe consent. ( le groupe / pas l’individu)

. Est-ce qu’il faut rendre PdC fermé comme un club dans lequel les cordes et polyamour/liberté amoureuse/séxualité libre sont liés par les liens du consentement à géométrie variable ou bien il faut ouvrir les portes de Pdc ?
. Ouvrir les portes de Pdc ça signifie un peu plus que les portes, mais aussi avoir une ouverture d’esprit vis-à-vis des gens « normaux » qui ont un rapport à la sexualité « conventionnel » / différent de celui de PdC ?
. Les problèmes viennent-ils de l’extérieur, de l’intérieur de Pdc, les deux ?

Parler des problèmes les exposer en discuter ça veut pas dire trouver des solutions,
Ça veut dire entendre pour apprendre.

La plus part des gens écoutent pour répondre,
Au lieu d’écouter pour comprendre.



Bref ce n’est pas uniquement un problème individuel mais bien une attitude collective.
Au sein des cordes et en dehors de la place des cordes.

Cyril en tant que responsable chacun des Staffeurs tous les participants réguliers ou de passage , nous inclus ; Nous avons été délétère .
Sous le couvert de ne vouloir heurter personne, tout le monde s’oblige à ne parler de rien.
Rien d’important, de sérieux ou de grave.
Ou bien on le moque on le tourne en dérision avec plein de sarcasme pour ne pas en parler au final.
Mais voilà ;
Si les médias peuvent en dire du mal ils en diront du mal.
Nous aimerions que nous tous on puisse continuer à faire et à aimer faire des cordes.
Nous ne savons pas comment.

Nous renouvelons notre soutien au Staff de PdC,
Notre compassion aux personnes qui se plaignent
Et notre gratitude et respect à l’égard du travail de Cyril.

Ce n’est pas « l’un ou l’autre » et tant pis pour ceux qui voient le monde de
cette manière.

Paix et amour, ☮ ✌

CORDE-ialement,

L&V
#Lacher-Prise #LacherPrise
#Shibari #Kinbaku

Comments

Sort byBest