New to Busy?

Le malthusianisme pourrait-il redevenir au goût du jour ?

4 comments

iptrucs
64
5 months agoBusy4 min read

image.png
Population mondiale au 11 Mai 2019 à 16h33

En découvrant ce compteur de population établit par worldometers.info, j'ai pris conscience - visuellement - du fort accroissement de la population mondiale. Vous pourrez en juger par vous-même puisque j'ai fait une impression écran du nombre d'âmes lorsque j'ai commencé à rédiger le présent post : 7.703.239.774 d'êtres humains de recensés au 11 Mai 2019.

Inévitablement, cela m'a fait penser au Malthusianisme et à l'éventualité de le voir resurgir.

Que disait Malthus ?

image.png
Thomas Robert Malthus, 1766 - 1834

Thomas R. Malthus était un pasteur anglican et, en 1798, alors qu'il est en charge de l'assistance aux personnes en précarité, il va publier un écrit intitulé Essai sur le principe de population.
A l'époque, l'Angleterre est en proie à la misère du fait de la mutation industrielle naissante et d'une politique rurale d'enclosures massives tandis que la population ne cesse de croître.

Cela l'amènera à formuler que la croissance démographique suit une progression géométrique (parce qu’elle repose sur une multiplication de la quantité initiale), alors que les ressources croissent de manière arithmétique (donc additive). Malthus en déduit donc qu’il existe naturellement un écart grandissant de façon exponentielle entre le niveau de la population et celui des ressources alimentaires.

Il expliquera à ses contemporains que si la population croît bien plus rapidement que les ressources et, que si aucun événement extérieur (de type guerre, épidémie, ...) ne vient enrayer cela, alors la société court à la famine.

Dans la foulée de ce constat, il proposera des solutions ... assez radicales.

Les solutions de Malthus

Autant le constat fait par Malthus était relativement bien passé, autant ses solutions lui attirèrent-elles les foudres des économistes d'alors.

Ses préconisations étaient les suivantes :

👉 Nécessité d'effectuer un contrôle démographique (par les pouvoirs politico-économiques) pour conserver une certaine proportion entre le niveau de la population et la quantité des subsistances disponibles.

Si la préconisation peut se comprendre, c'est davantage sur les moyens proposés pour y parvenir qu'il sera attaqué : prélèvement d'un impôts sur les naissances, offres pour les couples n'ayant pas d'enfant, incitation au mariage tardif, arrêt des aides sociales aux nécessiteux (imaginez que l'on propose cela aujourd'hui... !).

👉 Modification des conditions de production des subsistances afin de suspendre les effets des rendements décroissants sur de longues périodes.

👉 Recherche d'un équilibre général pour l'économie dans son ensemble.

Les théories de Malthus, considéré de nos jours comme un économiste classique (tout comme Adam Smith, David Ricardo, Jean-Baptiste Say, ...), ont été fortement critiquées à l'époque et ne s'appliquent toujours pas plus de 2 siècles plus tard.

Pourrait-on voir le Malthusianisme s'imposer de nos jours ?

A l'époque de Malthus, le monde n'avait même pas un milliard d'êtres humains. Son modèle mathématique, a été attaqué par Jean-Baptiste Say qui le trouvait assez simpliste. Force est de constater que ce dernier avait raison car, aujourd'hui, nous sommes plus de 7,7 milliards d'hommes et femmes à vivre sur la planète bleue.

Malgré quelques foyers indéniables de famine de par le monde (Yémen, Soudan du Sud, Somalie, nord-est du Nigéria), celle-ci est loin d'être généralisée .... c'est plutôt la répartition de la nourriture qui est à revoir (certains mourant de faim alors que d'autres versent dans le gâchis à outrance !).
Les progrès technologiques (automatisant les tâches humaines et augmentant la rentabilité) mais également l'utilisation des pesticides (tel le si décrié glyphosate) ou d'engrais ont permis que le malthusianisme reste lettre morte.

Mais ne crions pas victoire trop tôt car, aujourd'hui, nous sommes confrontés à un accroissement sans précédant de la démographie, couplé à une surexploitation de nos ressources (le jour de dépassement arrivant de plus en plus tôt, il est fixé au 10 Mai pour cette année au niveau du Continent Européen). Et n'oublions pas les impacts du réchauffement climatique ....

image.png

Tout converge, me semble-t-il, à mettre en scène tous les constituants pour créer rapidement de grosses difficultés pour l'homme. Difficultés qui pourraient conduire à remettre au goût du jour certaines préconisations "inhumaines" de Malthus à l'instar de la limitation forcée des naissances.
Pour éviter cela, il nous suffit de devenir plus raisonnables et à la science de faire de nouvelles découvertes pour nous sortir de ce mauvais pas et reléguer définitivement Malthus aux oubliettes.

Comments

Sort byBest