New to Busy?

Libra : l'événement qui pourrait changer une certaine économie

5 comments

iptrucs
63
3 months agoBusy8 min read

Libra: the event that could change a certain economy

image.png
Facebook et sa crypto Libra

L'un des événements majeurs de la semaine est, sans conteste, l'annonce faite par Mark Zuckerberg du lancement prochain de sa monnaie mondiale : la Libra.

La première conséquence a été l'accroissement très important du nombre d'articles sur ce sujet.
Nul doute que cela va remettre sous les feux de la rampe, mais avec encore davantage d'acuité, les blockchains et les crypto-actifs (ou crypto-monnaies si cela vous sied mieux 😉).

Cette annonce en a surpris plus d'un et, venant d'une des plus grandes sociétés du monde faisant partie des célébrissimes GAFA, cela ne peut, et ne doit, en aucun cas être pris à la légère.

Ses impacts peuvent être énormes et remettre en cause une certaine vision de l'économie actuelle tout en bousculant, tant ses rivaux, que le système bancaire mondial. Il est évidemment trop tôt pour tirer des conclusions hâtives et les jours prochains vont voir nombre de politiciens devoir monter au créneau.
Cela a déjà été le cas du Ministre des Finances Français, Bruno Le Maire qui a dit le 19/06 : "Que Facebook créé un instrument de transaction, pourquoi pas. En revanche, que ça devienne une monnaie souveraine, il ne peut pas en être question".

On va peut-être payer le laxisme des États du monde qui ont laissé les GAFA, BATX et autres NATU prendre trop de poids, trop de pouvoirs et trop d'indépendance ... ou, au contraire, changer complètement de paradigme via l'utilisation, à grande échelle, des blockchains qui remettra à plat notre façon de penser et de voir notre système financier actuel (et pas que ...).

Comment ignorer une société comme Facebook qui a 2 milliards d'utilisateurs !

Le livre blanc de Libra

Mais revenons à Libra dont le livre blanc a été publié le 18 juin 2019 et fera sans doute date.

image.png
Le livre blanc pour tout savoir

Pour tout savoir, ou pour en savoir beaucoup, le mieux est de se plonger dans le livre blanc (White-paper pour ceux qui veulent étaler leur savoir ! 😄) qui vient d'être publié. Et comme Facebook bosse très bien et anticipe les choses, il existe déjà une version française que vous trouverez en cliquant sur le présent lien.

Ce livre blanc se décompose en 8 chapîtres : Présentation officielle / Présentation du Libra / La Blockchain Libra / La devise et la réserve Libra / L'Association Libra / L'avenir de Libra / Rejoignez-nous / Conclusion.

Les points que je relève :

Présentation officielle

↪ Dès le départ il est fait état d'une blockchain décentralisée ... excepté que son fonctionnement sera centralisé, géré par une fondation suisse (Calibra) contrôlée par Facebook et 27 partenaires.

↪ "1,7 milliard d'adultes dans le monde sont encore exclus du système financier et n’ont pas accès à une banque traditionnelle, alors qu’un milliard d’entre eux possèdent pourtant un téléphone portable et que près d'un demi-milliard ont accès à Internet pour plus d’informations." Sera-ce le réel cœur de cible de Facebook ? En tout cas cela représente déjà un beau marché et les banques ont du souci à se faire !

↪ "Les blockchains et les cryptomonnaies présentent des propriétés uniques qui peuvent potentiellement résoudre certains problèmes d’accessibilité et de fiabilité. Parmi celles-ci, on compte : la répartition de la gouvernance, qui garantit qu’aucune entité ne peut contrôler le réseau de façon isolée." ... sauf que le contrôle sera probablement fait par Calibra, société du génie Zuckerberg.

↪ "Nous sommes convaincus que la collaboration et l’innovation avec le secteur financier (notamment avec des régulateurs et experts provenant de divers secteurs) est le seul moyen de garantir que ce nouveau système repose sur un cadre durable, sécurisé et fiable." Ah, Mark, veut collaborer avec le secteur financier et le régulateur, cela n'a pas toujours été le cas par le passé. Y aurait-il un changement de cap .. ou de stratégie ?

↪ "Nous sommes convaincus qu'une devise mondiale et une infrastructure financière doivent être conçues et régies comme un bien public." Voilà qui va agacer Bruno Le Maire car Facebook cherche bien à créer une devise mondiale ... supranationale.

↪ ...

Présentation de Libra

↪ Il est évoqué "l'Internet de l'argent", je pensais qu'il s'agissait plutôt de l'argent de l'internet.

↪ "Un transfert d'argent mondial doit être aussi simple et économique (sans compter encore plus sûr !) que l’envoi d’un texto ou le partage d’une photo", cela doit sans doute chagriner les banques qui en sont à mettre en place l'Instant payment ... payant ! Là encore, il va y avoir une guerre des prix qui devrait aller à l'avantage des consommateurs.

↪ "Le Libra est soutenu par une réserve d’actifs conçue pour lui offrir une valeur intrinsèque", c'est un changement par rapport aux cryptos-actifs classiques car le Libra aura bien une valeur intrinsèque ce qui n'est pas le cas du bitcoin, de l'ether, du monero, ... Cela devrait rassurer le Grand Public et l'aider à mettre un pied à l'étrier.

↪ "La devise s’appelle la « Libra »" ... c'est donc bien du féminin mais parfois le masculin apparaît dans le livre blanc. Souci de traduction ?

↪ "Dès le lancement du réseau Libra, les engagements, privilèges et obligations financières des Membres fondateurs seront également applicables à Facebook et à ses filiales. Facebook ne sera qu’un membre parmi d’autres et son rôle dans la gouvernance de l’association sera égal à celui de ses homologues." Ce point devra être vérifié sur le long terme ...

↪ Libra sera d’abord une blockchain avec permission... ce qui revient à dire, qu'au départ et pendant combien de temps (pas de changement prévu avant 5 ans), elle sera privée ... mais avec une utilisation ouverte à "All the World".

↪ ...

La Blockchain Libra

↪ Il est spécifié l'ambition de prendre en charge le traitement de milliards de comptes (l'ambition mondiale est hyper nette), avec une faible latence, une haute sécurité (ce qui n'a pas toujours été le point fort de Facebook) et une flexibilité, tant dans la gouvernance, que dans les évolutions futures.

↪ Le consensus, pour sécuriser la blockchain sera de type Byzantine Fault Tolerant (BFT). Ce consensus est nettement moins énergivore que le fameux Proof of Work de la blockchain Bitcoin.

↪ La blockchain Libra sera Pseudonyme (et non nominative), ce qui permettra aux utilisateurs de détenir une ou plusieurs adresses qui ne sont pas liées à leur identité réelle. ... ce qui est un schéma classique.

↪ ...

La devise et la réserve Libra

↪ L'un des problèmes majeurs des cryptos, actuellement, est leur grande instabilité de valeur tant à la hausse qu'à la baisse. Pour éviter cela, la Libra va reposer entièrement sur une réserve d’actifs réels de faible volatilité (la réserve Libra). Cette réserve sera soutenue par un réseau d’échanges concurrentiel pour l’achat et la vente de la Libra.
Prudence tout de même car la Libra, convertie dans une devise locale donnée, évoluera en fonction de la fluctuation de ses actifs sous-jacents. C'est un peu l'une des clefs de la réussite car si le cours est stable, la plupart des consommateurs auront confiance et seront amenés à l'utiliser plus fréquemment.

↪ "Les intérêts perçus sur les actifs de la réserve serviront à couvrir les coûts du système, à garantir des frais de transaction minimes, à verser des dividendes aux investisseurs qui ont fourni des capitaux pour lancer l’écosystème, et à soutenir sa croissance et son adoption sur le long terme." ... et voilà ce qui permettra d'avoir des coûts de transactions réduits. Astucieux le Mark !

L'association Libra

↪ L'Association Libra s'établira en Suisse ... c'est mieux dans un pays neutre, non ? Elle comprendra, outre les membres fondateurs, un représentant par nœud de validation. Les décisions majeures concernant les politiques ou les choix techniques nécessiteront l’obtention de deux tiers des voix, soit la majorité absolue du réseau requise par le protocole de consensus BFT.
C'est cette association qui aura en charge la création et la destruction des Libra.

Pour info : il y a 100 nœuds de validation monnayés à 10 millions d'USD l'unité.

↪ "L’association a également pour objectif de développer et de promouvoir une norme d’identité ouverte. Nous sommes convaincus qu'une identité numérique décentralisée et portable est une condition essentielle de l'inclusion financière et de la concurrence." Étrange, mais personne n'évoque ce point ! Facebook va-t-il s'arroger le droit de créer et de détenir des identités numériques de ses membres ? Point à creuser.

↪ ...

L'avenir de Libra

↪ Lancement prévu au premier semestre 2020 ... c'est déjà demain. Cela laisse peu de temps aux concurrents pour réagir.

↪ Réussir en cinq ans un passage de la blockchain privée avec permission à un autre mode de consensus tout en restant performant, sécurisé, scalable et à peu de frais pour l'utilisateur.

↪ ...

Rejoignez-nous

↪ Ce chapitre s'adresse aux chercheurs, aux développeurs de protocole, aux organisations qui souhaiteraient devenir membres fondateurs ... C'est un appel au peuple totalement ouvert.

↪ ...

image.png

Une ambition planétaire qui va bousculer bien des places établies ...
Comment réagiront les États et les autres concurrents du type Apple, Amazon, Google, Tencent, ...
Les blockchains deviendront-elles d'un usage courant accélérant la modernisation générale ? Comment le système financier va-t-il réagir face à cette inévitable perte de flux et de commissions ? Comment les cryptos classiques vont-elles se comporter : explosion ou implosion ?, ...
Autant de questions passionnantes qui vont nous occuper dans les prochains mois mais, finalement, serons-nous gagnants dans cette affaire ? Seul l'avenir nous le dira.

Comments

Sort byBest